LES ENFANTS D’IMMIGRANTS GÉNÉRALEMENT PLUS DIPLÔMÉS


Ce n’est pas la première fois qu’une étude confirme que la deuxième génération d’immigrants est plus instruite que les enfants des parents natifs du pays. En effet, un récent rapport de Statistique Canada qui prend en considération les recensements de 2006 à 2016 constate qu’en moyenne, les enfants issus de l’immigration obtiennent un diplôme d’études universitaires dans une proportion de 43 %, contrairement à 29 % pour les enfants canadiens de troisième génération. Selon Martin Turcotte, auteur de l’étude, l’une des hypothèses de cet engouement serait « le rôle et l’influence déterminants des parents issus de l’immigration ». En effet, selon de nombreux auteurs, les immigrants forment une population motivée et ambitieuse qui cherchent à donner une meilleure vie à leurs enfants et l’éducation est une de ces clés. Les jeunes issus de la deuxième génération d’immigrants venant des régions de l’Asie de l’est, du Sud et de l’Afrique du Nord sont parmi les plus diplômés au niveau universitaire. Est-ce que ces jeunes ont de meilleurs emplois? La réponse est complexe. Certains jeunes dont les parents viennent de l’Afrique du Nord, l’Asie de l’Ouest, les Antilles et Bermudes, et l’Afrique subsaharienne présentent des taux d’emploi inférieurs à celui des jeunes adultes de parents nés au Canada. Pour les revenus, le salaire des femmes issues de l’immigration est semblable à celui des femmes dont les parents sont nés au Canada. Par contre, du côté des hommes, les revenus sont généralement inférieurs à ceux des Canadiens de troisième génération.

Source: La Presse, Statistique Canada

1/4