COMBIEN FAUT-IL POUR BIEN VIVRE AU QUÉBEC?



L’Institut de recherche et d’information socioéconomique (IRIS) a publié cette semaine des données sur le coût de la vie pour bien vivre dans les différentes villes québécoises. IRIS a développé un indice du revenu variable pour arriver à mesurer le minimum requis pour bien vivre. Au Québec, il faut des revenus entre 24 433 $ et 32 607 $ par année à une personne seule pour vivre dignement hors de la pauvreté (en pleine pandémie de COVID-19).

Quelles sont les villes où la vie est plus chère? Pour une personne monoparentale, c’est à Sept-Îles que la vie serait la plus chère. En effet, selon les données de l’Institut, il faut un revenu variable de 44 631 $ par année pour vivre décemment dans cette ville de la Côte-Nord du Québec. La deuxième ville la plus chère pour le coût de la vie est Saguenay avec 43 183 $, suivie de Gatineau avec 40 204 $. À Montréal, il faut 39 999 $ pour vivre décemment, et un peu moins à Québec. La ville de Trois-Rivières en Mauricie arrive à la septième position avec 36 121 $, derrière Sherbrooke avec 36 740 $.


Et quel est le coût de la vie pour les familles avec des enfants? Pour sa part, un couple avec deux enfants qui fréquentent une garderie a besoin d’un revenu de 66 387 $ à Sept-Îles pour bien vivre. Les villes de Gatineau et Montréal arrivent en seconde et troisième positions avec respectivement 61 929 $ et 61 884 $. Et Trois-Rivières est l’endroit le moins dispendieux avec 58 154 $, contre 58 689 $ à Sherbrooke, 58 695 $ à Saguenay. Selon l’Institut, 1,5 million de personnes au Québec peinent à sortir de la pauvreté car ils vivent avec moins que le revenu viable. Les personnes qui touchent généralement moins que le revenu variable sont les personnes âgées avec des revenus minimums, les assistés sociaux et les travailleurs à faible salaire.

Source: TVA Nouvelles

1/4